Découvrez ou redecouvrez François Cheng, le plus chinois des écrivains français…

22 mai 2009 at 12:16 (Aujourd'hui en librairie, Littérature, Madeleine Bertaud-François Cheng, Savoir Lettres) (, , , , , , , , , , , , , , , , , , , )

Né le 30 août 1929 en Chine, naturalisé français en 1971, celui qui s’appelle aujourd’hui François Cheng a choisi notre langue pour réaliser son œuvre d’écrivain. Poète, romancier, essayiste, et encore traducteur (dans les deux sens) et calligraphe, il a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le Femina en 1998 et, en 2001, le Grand Prix de la Francophonie décerné par l’Académie française, où il siège depuis 2002.

 

couvCe jour, Madeleine Bertaud, présidente de l’Association pour la diffusion de la recherche en littérature (ADIREL) et spécialiste de son oeuvre, publie, dans la collection Savoir Lettres des Éditions Hermann, la première introduction générale à la lecture de ses écrits : François Cheng. Un cheminement vers la vie ouverte.

L’occasion de découvrir ou de redécouvrir, à quelques mois de son anniversaire et de la parution d’un nouveau recueil de poésies, la richesse et la beauté de son univers artistique…

Pour en savoir plus sur le livre de Madeleine Bertaud, vous pouvez consulter son dossier de presse.

Pour en savoir plus sur François Cheng, vous pouvez lire, voir ou écouter :

l’entretien qu’il a accordé à Dominique Bari pour L’Humanité en 1998

 l’entretien réalisé par Catherine Argand pour Lire en 2002

l’entretien qu’il a enregistré avec Bernard Pivot pour France 2, TV5 et RFO en 2004

l’entretien qu’il a enregistré avec Florence Noiville  à la Bibliothèque publique d’Information en 2008 dans le cadre du cycle Écrire, écrire, pourquoi ?

 

Advertisements

3 commentaires

  1. claire volkov said,

    Chère Madeleine!
    Bravo pour votre travail!Je vais essayer de le faire connaître aux francophones qui m’entourent et diffuser vos informations.
    Et surtout interresser le Collège Universitaire Français de Moscou
    où enseigne une de mes anciennes « thézardes »,Nadia Bountman.
    Peut-être qu’on pourrait inspirer un travail de recherche sur vos brisées.
    Très amicalement,Claire Volkov de Moscou

    • Daphnée Gravelat said,

      Merci beaucoup, Claire, pour votre commentaire que je viens de signaler à Madeleine Bertaud.

      Bien à vous,

      Daphnée Gravelat

      • Madeleine BERTAUD said,

        Je suis heureuse, chère Claire, que la nouvelle de ce livre voit soit déjà parvenue! Ce serait une très bonne chose que les étudiants francisants de Moscou connaissent François Cheng, et j’aiderai volontiers Nadia Bountman si elle accepte de diriger un travail sur son oeuvre.
        Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :