Jonas par Scholem dans Marianne

7 juin 2011 at 20:17 (Gershom Scholem-Sur Jonas, La presse, Panim el Panim, Philosophie) (, , , , , , , , , , , , , , )

Cette semaine, si vous ouvrez Marianne, outre le dossier « Les femmes et l’affaire DSK », vous trouverez un grand papier de Maxime Rovere sur l’ouvrage de Gershom Scholem que nous venons de publier, dans la toute nouvelle collection de Danielle Cohen-Levinas, Panim el Panim, et dans une nouvelle traduction de Marc de Launay. Il s’agit de   Sur Jonas. La lamentation et le judaïsme.

Gershom Scholem (1897-1982), proche de Walter Benjamin, fut philosophe et historien des idées.

Et, comme l’écrit Maxime Rovere, « nul besoin d’être croyant pour percevoir la force renversante des courts articles rassemblés dans ce recueil consacré à la figure biblique de Jonas. »

Nous espérons que cela donnera au plus grand nombre l’envie de découvrir ou de redécouvrir les textes de jeunesse de celui qui se qualifier lui-même d’ « idéaliste extravagant ».

Publicités

Permalien Laisser un commentaire

La découverte de la rentrée littéraire : suite…

27 octobre 2010 at 12:25 (Alberto Velasco-Le Quantique des quantiques, Littérature, Presse écrite, Radio) (, , , , , , , , , , , )

Le miracle Alberto Velasco se poursuit pour notre plus grand bonheur.

Vendredi dernier, Le Monde des Livres consacrait à son Le Quantique des quantiques une demi-page sous la plume de Cécile Guilbert.

Le lendemain, Marianne sortait en kiosque avec une pleine page dithyrambique de Joseph Macé-Scaron. Et, ce même jour, les chroniqueurs de l’émission Jeux d’épreuves débattaient de l’ouvrage avec enthousiasme et passion. Pour podcaster l’émission, cliquez ici.

Pour rejoindre le groupe Facebook dédié à l’écrivain, cliquez ici.

 

Permalien Laisser un commentaire

« L’école et son double » dans MARIANNE le 16 mai 2009

18 mai 2009 at 12:10 (École, Nathalie Bulle-L'école et son double, Presse écrite, Sociologie) (, , , , , , , , , , , , , , , )

Marianne-16 mai 09

 

Pour l’hebdomadaire Marianne, le meilleur essai de la semaine est  L’école et son double de Nathalie Bulle.


Natacha Polony, en charge des pages « Éducation » pour l’hebdomadaire, écrit à son propos :

« On pensait que les sciences de l’éducation avaient gagné. Même si elles étaient critiquées  pour leurs conséquences calamiteuses, elles avaient le monopole du discours sociologique. 

Et puis arrive le livre de Nathalie Bulle. Un travail sociologique sérieux, une étude méthodique et implacable de la redéfinition des objectifs de l’école qui a abouti à sa destruction.

En remontant aux sources, elle démontre que les théories qui président aux destinées de notre système scolaire rénové reposent sur des présupposés faux et que l’apprentissage par l’imprégnation et le plaisir, plutôt que par l’effort, ne pouvait aboutir qu’au désastre. »

 

Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter au dossier de presse du livre.

 

À lire également :

le débat sur le forum du site de France 2

la lecture d’une enseignante sur le site Obiwi

le compte rendu de Jean-Paul Brighelli, professeur agrégé de Lettres et auteur de La fabrique du crétin. La mort programmé de l’école, sur le site de Marianne

l’article de Nathalie Bulle sur la formation des enseignants sur le site du Nouvel Observateur 

la tribune de Nathalie Bulle consacrée à la phobie de l’échec scolaire sur le site de Libération

Permalien Laisser un commentaire